Comment devenir contrôleur aérien ?

Comment devenir contrôleur aérien ?

Le métier du contrôleur aérien consiste à orchestrer les décollages et atterrissages dans un aéroport. L’aiguilleur du ciel a de lourdes responsabilités sur ses épaules. La vie de milliers de passagers du transport aérien dépend de son professionnalisme. Cela dit, cette profession reste accessible à tous sous certaines conditions.

La formation pour être contrôleur aérien dans l’aviation civile

Dans l’aviation civile, le contrôleur aérien doit suivre une formation à l’ENAC. L’entrée dans cet établissement est aussi sélective que celle des pilotes. L’école nationale de l’aviation civile recrute de futurs aiguilleurs du ciel qui ont moins de 27 ans au début du cursus. Le candidat doit être titulaire d’un diplôme de grade bac+2 ou équivalent dans une filière scientifique ou technique. De nombreux postulants disposent de qualifications nettement plus supérieures. Un excellent niveau d’anglais est aussi requis pour intégrer le poste. Cette langue est commune pour l’aviation internationale. La bonne condition physique reste une autre condition éliminatoire. Lorsqu’un postulant est retenu, il suit une formation de trois ans au bout de laquelle il devient un ingénieur de contrôle de la navigation aérienne.

Le cursus de l’aiguilleur du ciel au sein de l’armée

L’aviation militaire dispose de ses propres aiguilleurs du ciel. Ce sont des sous-officiers dont la mission consiste essentiellement à guider les appareils de l’armée pendant l’approche. Ils ont aussi comme attribution l’aide pour le décollage. Le poste se trouve dans une base militaire ou sur un porte-avions. Dans les deux cas, il faut avoir moins de 30 ans et disposer d’excellentes aptitudes physiques. La personne suivra une carrière de militaire. L’aiguilleur du ciel peut avoir un grade de sergent. Ce niveau évolue au fil des années. Avec le temps, le contrôleur aérien militaire finit par devenir un officier de l’armée de l’air ou de la marine. Outre les salaires, les indemnités s’ajoutent à sa rémunération. Il est possible de travailler en zone de guerre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *